Présente dans huit déchetteries, la CyclaB’Box est un espace de réemploi. Elle vise à réduire le gaspillage des biens de consommation, rendre le concept d’économie circulaire accessible à tous et préparer les déchetteries de demain.

La CyclaB’Box

C’est une véritable pièce de vie abritant des meubles, de la vaisselle, des pièces de décoration des livres, des jouets, des équipements sportifs ou de loisirs.

Les objets en bon état sont sélectionnés et déposés par l’agent de déchetterie selon des critères prédéfinis et sont renouvelés régulièrement.

Les utilisateurs de la déchetterie peuvent choisir les objets sélectionnés dans la CyclaB’Box pour que les déchets des uns deviennent les trésors des autres.

Mode d’emploi :

  1. Les objets en bon état sont déposés dans le CyclaB’Box par l’agent valoriste.
  2. Les objets sont retirés de la CyclaB’Box par les utilisateurs.
  3. Le retrait est libre quand la CyclaB’Box est ouverte. L’agent valoriste décide de l’ouverture de la CyclaB’Box en fonction des conditions météorologiques et de sécurité.
  4. Le retrait est réservé aux particuliers et non aux antiquaires, brocanteurs et boutiques solidaires. Le nombre d’objets peut être limité par l’agent.
  5. La prise d’objets sur la déchetterie n’est autorisée que sur le périmètre de la CyclaB’Box.

Où trouver une CyclaB’Box ?

La CyclaB’Box est présente sur les déchetteries Cyclad de Surgères, Saint Jean d’Angély, Saint Sauveur d’Aunis, Marans, Saint Savinien sur Charente, Gémozac, Matha, Plassay.

Les habitants de Saintes et de l’Île-de-Ré peuvent également retrouver leur CyclaB’Box dans leur déchetterie respective.
En aucun cas la CyclaB’Box ne remplace les boutiques Zéro Déchet du territoire qui doivent rester le lieu privilégié de dépôt des vêtements et objets en bon état.

Retrouvez toutes les CyclaB’Box du territoire sur la carte interactive.

CyclaB’Box, un outil de l’économie circulaire :

Les déchetteries accueillent 55% de nos déchets

Plus de la moitié des déchets produits par les ménages et les petites entreprises se retrouve dans les déchetteries. C’est 52 691 tonnes de matériaux et de déchets qui ont été collectés en 2020 dans les déchetteries Cyclad du nord-est de la Charente-Maritime gérées par Cyclad soit 354 kg par habitant et par an.

69% de ces matériaux sont triés et recyclés (végétaux, bois, métaux, plâtres…), le reste est enfoui.

Nos déchetteries sont la vitrine inversée de la société de consommation. Nous y retrouverons tous les objets de mauvaise qualité cassés avant d’être usés, les victimes de l’obsolescence programmée et de la mode. Une partie de ces objets peut avoir une nouvelle vie, avec ou sans transformation, et c’est avec cette ambition que doit être pensée la déchetterie de demain.

D’après l’ADEME le potentiel de réemploi direct est estimé à 13 kg par habitant et par an, il peut être largement dépassé en utilisant des morceaux d’objet comme matière réutilisable.

Faire entrer la déchetterie dans l’ère de l’économie circulaire

Pour amorcer ce changement de regard sur nos déchets, Cyclad et son laboratoire d’innovation en économie circulaire (CyclaB) ont imaginé un véritable module pour les déchetteries, facilement duplicable à un cout maitrisé : la CyclaB’Box.

Il s’agit d’un espace dédié aux habitants dans lequel ils trouveront des objets immédiatement réutilisables sélectionnés et mis en scène « comme à la maison » par l’agent de déchetterie.

La création de la CyclaB’Box est un moyen de répondre pleinement aux objectifs imposés par La loi de transition énergétique, par la feuille de route Économie Circulaire et le projet de plan Régional porté par la Région Nouvelle-Aquitaine.

Son objectif est triple :

  •     Réduire l’enfouissement des déchets et le gaspillage des biens de consommation,
  •     Changer le regard porté sur nos objets en leur redonnant une valeur d’usage et faire de nos déchets une ressource,
  •     Changer le regard sur la déchetterie et préparer la déchetterie de demain qui ne devra plus être seulement un lieu de transit entre l’habitant et le centre d’enfouissement ou de recyclage mais un pôle de valorisation.

Où va ce déchet ?

RECHERCHER UNE ACTUALITÉ