Composter les biodéchets

Les biodéchets représentent 30% de nos poubelles, pourtant ils peuvent être valorisés en compost. Pour réduire ses déchets au quotidien le compostage est une solution efficace. Ce procédé naturel permet de décomposer la matière organique grâce aux micro-organismes (bactéries, champignons…) en présence d’oxygène et d’eau. Que ce soit des déchets de cuisine ou des déchets verts, ils alimentent votre composteur pour se transformer en compost.

 

Pourquoi composter ?

  • Réduire la quantité de déchets produits c’est moins d’incinération et d’enfouissement
  • Recycler les déchets organiques (épluchures, restes de repas, fleurs fanées…)
  • Obtenir un engrais naturel et gratuit, qui enrichit la terre, nourrit le sol et les végétaux  

Comment mettre en place le compostage ? 

Trois solutions s’offrent à vous : le compostage en tas, en bac ou le lombricompostage. La solution choisie dépend de votre type d’habitat, de votre jardin, de sa superficie et de votre production de déchets.

Le compostage en tas, est adapté aux terrains d’une grande superficie. Vos déchets sont mis en tas, directement sur le sol, sur une épaisseur d’environ 0,5 à 1,5 m de hauteur. A chaque ajout de nouveaux déchets, mélangez le compost, pour activer la fermentation. Cette solution est la moins onéreuse, vous n’avez pas de contrainte de volume.
 

Le composteur est adapté à tous les jardins. Il peut être en métal, en bois ou en plastique.

Vous pouvez fabriquer vous-même votre composteur. L’association Compost’Age vous donne ses conseils pour fabriquer un composteur fonctionnel en palette de récupération

Le lombricompostage est idéal pour les appartements et espaces sans jardins. Il peut être placé à l’intérieur comme à l'extérieur. Vos déchets déposés dans un bac seront en contact avec les vers, les lombrics. Ils se nourrissent de ces déchets et leurs déjections forment le lombricompost. 

Pour plus de détails sur les techniques de compostage, des fiches complètes sont disponibles sur notre site Et si vous deveniez magicien composteur ? 

Que puis-je mettre dans mon compost ? 

Toutes les épluchures, les restes de repas et les déchets du jardin sont compostables.

  • Les déchets de cuisine (épluchures, restes de repas, coquilles pilées d’œufs, marc de café…)
  • Les déchets verts (feuilles mortes, tonte de gazon, foin…)

 
Pour connaître en détail les déchets à composter, retrouvez notre fiche Aide mémoire du compostage. 

Les déchets à ne pas composter : 

  • Les matériaux synthétiques : plastiques, tissus synthétiques, verre, métaux…
  • Le contenu des sacs d'aspirateur
  • Les bois traités chimiquement.
  • Les excréments d'animaux carnivores (chiens, chats...)

Comment composter ? 

Pour bien composter 3 principes fondamentaux sont à respecter : alterner, aérer et surveiller l’humidité.

La première étape est de mélanger les déchets, il faut alterner les couches de déchets secs carbonés c’est à dire les feuilles mortes, le papier, les écorces, les herbes sèches... et les déchets humides azotés : les épluchures, les tontes fraîches, les fruits abîmés. Cela aide le démarrage du processus de fermentation. 

La deuxième étape est l’aération de votre compost. Brassez régulièrement votre compost pour faire circuler l’air et aider les micro-organismes à s’oxygéner, surtout durant les premières semaines du compostage. Sans cette étape la décomposition peut être freinée.

Enfin, il faut surveiller l’humidité de votre compost. S’il est desséché l’aération n’est pas possible, les micro-organismes meurent et le processus s’arrête. Pour éviter ce dessèchement, arrosez votre compost ou ajouter des déchets humides. A contrario, si votre compost est trop humide, il sent mauvais, ajoutez des matières sèches pour l’aérer et relancer la transformation. 

Comment utiliser son compost ? 

Entre 6 et 18 mois votre compost devient mûr, c’est à dire lorsqu’il est homogène, sombre, avec une odeur de sous-bois et une texture granuleuse. Vous pouvez l’utiliser de plusieurs façons : 

  • En paillage, au pied des arbres et des plantes
  • Mélangé à la terre de votre potager, en tant que fertilisant
  • Lors du rempotage de semis de fleurs, de plantes vertes…
  • Lors de la plantation de vos arbres fruitiers et arbustes 
  • A l’installation de votre pelouse et pour son entretien 


En tas ou en bac, Cyclad vous apporte des conseils personnalisés sur la pratique du compostage et soutient la mise en place de nouveaux espaces de compostage dans les établissements offrant de la restauration collective (scolaires, maisons de retraites, foyers d’hébergement…). Contacter nous au 05 46 07 16 66 ou par mail à contact@cyclad.org. 

 

Pour en savoir plus sur le compostage : Magiciens Composteur

 

 


A lire également


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok